Santé

Comprendre les transaminases grâce à une analyse sanguine

Les transaminases, ces enzymes présentes dans nos organismes, sont des témoins essentiels de notre état de santé, notamment de notre foie. Une analyse sanguine peut ainsi permettre de les quantifier et d’en déduire des indications précieuses sur notre bien-être général. Néanmoins, entre ASAT, ALAT, taux, valeurs sanguines, il est parfois difficile de s’y retrouver. Comment interpréter ces résultats et que peuvent-ils nous apprendre sur notre santé ?

Les transaminases, indicateurs clés de notre santé

Les transaminases sont des molécules présentes dans divers organes, notamment le foie, le cœur et les muscles. Elles jouent un rôle essentiel dans le métabolisme de notre organisme, participant notamment à la transformation des acides aminés. Elles sont représentées principalement par deux types : les ALAT (Alanine AminoTransférase) et les ASAT (Aspartate AminoTransférase).

Lorsqu’un organe est endommagé, les transaminases qu’il contient sont libérées dans la circulation sanguine. Ainsi, une augmentation de leur taux dans le sang peut être le signe d’une maladie hépatique, comme une hépatite virale, d’une maladie auto-immune, ou encore d’une consommation excessive d’alcool.

Le dosage des transaminases est donc un outil précieux pour le médecin. Il se fait à partir d’une simple prise de sang, généralement lors d’un bilan sanguin.analyse sanguine

Analyse sanguine : comprendre les résultats

Les valeurs de référence pour les transaminases sont de 10 à 40 UI/L pour l’ASAT et de 10 à 35 UI/L pour l’ALAT. Ces valeurs peuvent cependant varier en fonction des laboratoires, de même que chez l’homme ou la femme.

Un taux de transaminases élevé dans le sang peut indiquer une atteinte au foie, mais aussi à d’autres organes. Pour affiner le diagnostic, le médecin peut demander d’autres analyses, comme le dosage de la bilirubine, un pigment issu de la dégradation des globules rouges, qui, lorsqu’elle est conjuguée (c’est-à-dire transformée par le foie), peut être éliminée dans la bile.

Si le taux de bilirubine conjuguée est anormalement élevé, cela peut indiquer une maladie du foie. Il est donc important de comprendre que l’augmentation des transaminases n’est pas systématiquement liée à une maladie hépatique, mais peut être le reflet d’autres pathologies.

Pourquoi et quand réaliser un dosage des transaminases ?

Il est courant de réaliser un dosage des transaminases lors de la réalisation d’un bilan hépatique, dans le cadre d’un suivi de santé général. Cet examen est également recommandé en cas de symptômes évocateurs d’une atteinte hépatique, tels que fatigue persistante, jaunisse (coloration jaune de la peau et des yeux), ou douleurs abdominales.

A lire aussi :  Les différentes techniques de taping et leurs applications

La prise de certains médicaments, notamment ceux pouvant être toxiques pour le foie, peut également nécessiter une surveillance régulière des transaminases.

Prévenir et traiter l’élévation des transaminases

Si le taux de transaminases est élevé, le médecin cherchera à identifier la cause sous-jacente pour la traiter. Il peut s’agir d’une hépatite virale, d’une consommation excessive d’alcool, d’une maladie auto-immune ou d’une prise médicamenteuse.

En parallèle, des mesures peuvent être prises pour protéger le foie : réduction de la consommation d’alcool, alimentation équilibrée, activité physique régulière.

Il est important de rappeler que le dosage des transaminases est un examen de routine, non invasif, qui peut fournir de précieuses informations sur l’état de santé de notre organisme.

Pour conclure, nous pourrions dire que les transaminases sont une sorte de baromètre de notre santé, en particulier celle de notre foie. Leur dosage, via une simple prise de sang, nous permet de détecter une éventuelle atteinte hépatique ou d’autres organes, et de mettre en place une prise en charge adéquate.

Tout comme le taux de cholestérol, la surveillance de nos transaminases fait partie de ce que nous devrions tous intégrer dans notre routine de santé. En effet, leur normalisation est souvent le signe d’une amélioration de l’état de santé global.

La santé, c’est avant tout une question de prévention. N’hésitez donc pas à demander conseil à votre médecin pour comprendre vos résultats d’analyse et prendre les mesures nécessaires pour maintenir ou améliorer votre état de santé.